élections cantonales vaudoises de  mars 2012

Réaction à un article publié dans Le Temps en mai 2007 :

NON, M. Roulet, la droite ne demeure pas insensible à la hausse des recettes fiscales! J'ai en effet déposé un amendement consistant à réduire le taux fiscal cantonal de 2 points dans le but de freiner l'augmentation des produits issus de l'impôt. Nous oublions trop vite que les recettes fiscales cantonales ont cru de plus de 1 milliard durant cette législature! Et la fiscalité vaudoise ne cesse de s'alourdir: soit directement, par exemple, via la nouvelle loi vaudoise sur les droits de timbre, soit indirectement par le biais de la fiscalité communale. Car il faut savoir que la croissance des dépenses prévues pour 2007 alourdira encore la facture sociale de plus de 50 millions! Ajoutée à la péréquation intercommunale, cette mesure a contraint, ou contraindra, de nombreuses communes à augmenter leurs impôts!

Si au moins le gouvernement consacrait tous les fruits de cette croissance au désendettement, tel n'est pas le cas. Les comptes 2006 confirmeront une nouvelle fois que jamais l'Etat n'a perçu autant d'argent. Il devient très urgent d'en donner acte aux contribuables!

Nicolas Daïna.