élections cantonales vaudoises de  mars 2012

Comptes 2005 de l'Etat de Vaud: les recettes supplantent les charges

La publication des comptes 2005 de l'Etat de Vaud donne l'occasion de trois constats politiquement incorrects mais tellement objectifs.

  1. L'équilibre budgétaire est donc atteint sans augmentation nominale d'impôts. L'engagement électoral pris en 2002 par le Centre Droite Vaudois est donc tenu! Les menaces qui ont précédé le scrutin sur les 4 propositions de hausse d'impôt se sont avérées peu pertinentes, voire impertinentes.
  2. L'explosion des dépenses sociales, une dette de 7 milliards, les prochains reports de charges de la Confédération sur les cantons sont autant de réalités indiquant que si l'équilibre est atteint, les finances Vaudoises ne sont pas pour autant assainies. Malgré ceci, électoralisme oblige, le gouvernement communique sa volonté de réactiver tout ou partie des avantages salariaux des fonctionnaires!
  3. Charges contenues. Déficit transformé en bénéfice historique. C'est à l'évidence du côté des recettes qu'il faut chercher la surprise, avec les contribuables (et les communes) dans le rôle de la baguette magique. Rendons donc à César ce qui lui appartient et saluons les 30 % de contribuables qui assurent les 75 % des recettes fiscales sur le revenu et la fortune[i]! Loin des propos dogmatiques, c'est du côté de ces "payeurs-là" que se trouve la définition de la Solidarité.

Nicolas Daïna.


[i] Chiffres SCRIS 2005, p. 496