élections cantonales vaudoises de  mars 2012

Baisser les impôts : Vraiment populiste ?

Le retour à l’équilibre des finances vaudoises permet aux Autorités d’envisager des choix politiques en matière de gestion publique.

L’un de ceux-ci est de desserrer l’étreinte fiscale, quasi confiscatoire pour les revenus supérieurs à 70'000.--/an, par une modeste baisse du coefficient d’impôt. Ce choix est pourtant qualifié de « populiste » par le Président du gouvernement vaudois, qui le balaie sans véritablement oser le débat.

Pourquoi tel mépris à l’adresse des contribuables dont les efforts sont le facteur principal de l’assainissement des finances ? D’autant plus surprenant que les recettes fiscales ont affiché une progression supérieure à 1 milliard entre 2003 et 2005. 2006 confirmera cette tendance et le budget 2007 prévoit encore une augmentation de 7.7%!

A propos de populisme, le gouvernement ne s’est-il pas pressé de décréter les augmentations des allocations familiales sans en débattre avec les employeurs qui les financent ?

Nicolas Daïna, Le Matin, 11.10.2006